Alain Geismar

Alain Geismar ( France, Paris 16 ème arrondissement, 17 juillet 1939), ingénieur des Mines, professeur à Jussieu, il est militant puis responsable des Étudiants socialistes unifiés (ESU) et membre du Parti socialiste unifié (PSU), il est élu secrétaire du Syndicat national de l’enseignement supérieur (Snesup) en 1967, et sera connu comme l’une des principales figures de Mai 68, avec Jacques Sauvageot (vice- président de l’Union des étudiants de France) et Daniel Cohn-Bendit (Mouvement du 22 mars). Militant de la Gauche prolétarienne (GP), il est condamné en 1970 à dix-huit mois de prison par le Tribunal correctionnel, pour reconstitution de ligue dissoute, puis à deux ans ferme par la Cour de sûreté de l’État, 10 000 francs d’amende et privation de ses droits civiques et familiaux). Nommé en 1984 à l’Agence de l’informatique, il rejoint le Parti Socialiste (PS) en 1986 et est nommé inspecteur général de l’éducation nationale en 1988. Membre de plusieurs cabinets ministériels sous Mitterrand puis avec Jospin, il sera conseiller du maire de Paris de 2001 à 2004.

Retour d'archives

J’accuse nait. J’accuse est né

Mai 1971 — Jean-Pierre Barou en reportage sur la grève des ouvriers de Renault Cléon pour J’accuse – Photo (c) MIchel Puech

J’accuse, fut une publication, qui se voulait hebdomadaire, publiée dans la foulée du mouvement issu de la révolte de mai 1968. Il est paru le 15 janvier 1971 avec le soutien de nombreuses personnalités des arts et de la littérature, parmi lesquelles Simone de Beauvoir, qui en fut directrice, Jean-Paul Sartre, Jean-Luc Godard, Agnès Varda, Michèle Manceaux etc.

Voir la suite

Journaux & Magazines

J’accuse
Ephémère journal gauchiste (1971-1972)

J’accuse, fut un éphémère journal publié dans la foulée du mouvement issu de mai 68. Il est paru le 15 janvier 1971 avec le soutien de nombreuses personnalités des arts, de la littérature, parmi lesquels Simone de Beauvoir, qui en fut directrice, Jean-Paul Sartre, Jean-Luc Godard, Agnès Varda, Michele Manceaux etc. Il fusionne avec La Cause du Peuple au printemps 1972.

Voir la suite

Hommage

40 ans après, Pierre Overney

Hommage a Pierre Overney au Père Lachaise (c) Geneviève Delalot
Hommage a Pierre Overney au Père Lachaise (c) Geneviève Delalot

Le 4 mars 1972, 200 000 personnes suivent, à travers Paris, un cercueil porté à dos d’hommes, celui de Pierre Overney assassiné le 25 février à la porte Emile Zola de la Régie Renault à Boulogne Billancourt. 40 ans plus tard, quarante personnes lui rendaient hommage ! Voir la suite