Olwage Lee-Ann

A LA UNE

World Press Photo 2024
La crème de la crème ?

World Press Photo de l'année. Une Palestinienne embrasse le corps de sa nièce. Le photographe décrit cette photo, prise quelques jours seulement après l'accouchement de sa propre femme, comme un « moment puissant et triste qui résume le sens plus large de ce qui se passait dans la bande de Gaza ». Elle montre Inas Abu Maamar (36 ans) berçant le corps de sa nièce Saly (5 ans) qui a été tuée avec sa mère et sa sœur, lorsqu'un missile israélien a frappé leur maison, à Khan Younis, Gaza. Photo: Mohammed Salem / Reuters
World Press Photo de l’année. Une Palestinienne embrasse le corps de sa nièce. Le photographe décrit cette photo, prise quelques jours seulement après l’accouchement de sa propre femme, comme un « moment puissant et triste qui résume le sens plus large de ce qui se passait dans la bande de Gaza ». Elle montre Inas Abu Maamar (36 ans) berçant le corps de sa nièce Saly (5 ans) qui a été tuée avec sa mère et sa sœur, lorsqu’un missile israélien a frappé leur maison, à Khan Younis, Gaza. Photo: Mohammed Salem / Reuters

Sélectionnés parmi les 24 lauréats régionaux, les vainqueurs du World Press Photo 2024 sont Mohammed Salem pour une photo faite à Gaza, Lee-Ann Olwage qui raconte la détresse des familles face à la démence d’un de leurs proches à Madagascar, Alejandro Cegarra à propos des migrants à la frontière mexicaine et Julia Kochetova qui raconte le quotidien de la guerre en Ukraine. Voir la suite

Lauriers

World Press Photo 2023

Sugri Zenabu, une mangazia (femme chef de communauté) du « camp des sorcières » de Gambaga, est entourée par les habitants, Ghana, 27 octobre 2022. Zenabu montre des signes de confusion et de perte de mémoire associés à la démence. © Lee-Ann Olwage / Bob & Diane Fund / pour Der Spiegel

Voir la suite