Festivals

Et viva Visa 2021 !

Grozny, Tchétchénie, février 2000. © Éric bouvet

Jean-François Leroy a raison d’écrire dans son éditorial que la lumière des projections du Campo Santo « nous aura terriblement manqué » ! Le festival international du photojournalisme Visa pour l’image sans ses fameuses projections, c’était comme le festival de Cannes sans films.

Ce contenu est réservé aux abonnés.
Se connecter S’abonner

Dernière révision le 26 mars 2024 à 5;51 par Rédaction d’a-l-oeil.info